Archives pour la catégorie poésie et litérature


123456

l’amitié

petitprince.bmp

Qui a lu ce livre?? moi je l’ai lu et vraiment c’est magnifique, je vous l’conseil!!

Solitude marine

andromeda.jpg

Une enfant regarde le bleu de la mer
Et le noir des rochers de la terre
Elle aime cette mer reposante
Où personne ne chante
Où personne en vient troubler
Sa douce sérénité
Seulement les oiseaux
Qui volent aux dessus de l’eau
Leurs doux bruits d’ailes
De leurs becs les appels
Mais les nombreux humains
Sont vraiment très loin
Par la distance et par le cœur
Par la pensée et le bonheur
Le bonheur d’être en vie
Le bonheur d’aimer la vie
Et la solitude
Ne signifie pas toujours la décrépitude
Elle veut de replacer
Dans la grande assemblée
Trouver sa place
Parmi ses gens de glace
Trouver son équilibre
Pour être libre
Libre de faire ce qu’elle veut
Libre de se trouver un amoureux

Monique Bermond

un etre merveilleux

zedfantasy01088.jpg

Un Etre merveilleux existe,

Il déborde d’Amour et de Lumière car Il Est la Lumière et l’Amour,

Il Est très discret, toujours silencieux et en arrière plan.

Le jugement Il ne connaît point.

Il observe, écoute et accueille.

Sa bonté est infinie et Il t’aime plus que tu ne peux l’imaginer.

Cet Etre t’accompagne à chaque instant et dans chacun de tes pas.

Il est tellement proche de toi que tu ne le vois pas.

Cet Etre c’est toi.

Et, lorsque tu cesseras de prétendre que tu es autre chose que cela,

alors,

Il se révélera.

vague

o66x7jmr.jpg

Une vague amoureuse s’écrase à l’infini
elle arrache le sable pour le poser un peu plus loin
la force s’enlise sur la plage entre les trous et les dunes
elle crache son écume et s’étale en gargouillis
l’eau molle reflue sans bruit au large de nos vies
La vague ronge une côte ou deux, mais n’atteint pas le désert intérieur,
ce cœur sec miné de bunkers lentement avalés par les grains de pierre,
cet empilement de peur refroidi par des tours d’ivoire
Les murs armés sans cesse rehaussés de faux espoirs
s’enlisent sur leurs fondations mouvantes,
l’eau volatile se disloque et se noie dans les fosses,
commune perdition dans les tourbillons de masse
La vague, versatile, repart… et revient,
elle attend une faille, une écluse,
pour s’écouler entre nos mains
et irriguer les vies recluses
figées derrière les digues de glace.

                                               Auteur:David Myriam

La Cigale et la Fourmi

901.jpg

La Cigale, ayant chanté
Tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
« Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’Oût, foi d’animal,
Intérêt et principal.  »
La Fourmi n’est pas prêteuse :
C’est là son moindre défaut.
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à cette emprunteuse.
- Nuit et jour à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
- Vous chantiez ? j’en suis fort aise.
Eh bien! dansez maintenant.

Auteur:Jean de LA FONTAINE

Le Corbeau et le Renard

a4057.jpg

Maître Corbeau, sur un arbre perché,
Tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l’odeur alléché,
Lui tint à peu près ce langage :
« Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.  »
A ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
Et pour montrer sa belle voix,
Il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l’écoute :
Cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.  »
Le Corbeau, honteux et confus,
Jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Auteur:Jean de LA FONTAINE

Un sourire, c’est grandiose

06slettresdhumour081.jpg

 Smile 

C’est une lumière un peu rose

Dans l’infini du désespoir,

C’est une étoile dans le soir.

Un sourire, c’est un parfum

Qui se répand, qui se promène,

C’est une barque qui ramène

Un peu d’espoir au cœur défunt.

Un sourire est une vie

Et, quand, parfois, on l’aperçoit,

Un peu de courage se lie

Au rêve qui ne finit pas !

 

Source: Paul BIRON ...www.lespasseurs.com 

Instant

feeries29.jpg

La courte durée d’un moment déjà passé
Greffe à mon coeur un instant d’éternité.
Je ne peux oublier ces merveilleux temps
Qui en mon âme réveillent l’enfant.

Je suis comme un oiseau tout petit
Comme l’arbre qui chaque année donne ses fruits.
Moitié velours, moitié dentelle,
On dit de ma vie qu’elle est belle.

J’aime contempler les couchers de soleil
Et admirer un vol d’hirondelles.
Mon oiseau favori est la tourterelle,
Son chant triste bien souvent m’appelle.

Les enfants me charment et m’attirent
Car ils sont si joyeux et si purs.
Il faudrait qu’à jamais la jeunesse dure,
Vers la tristesse ne point laisser son âme partir!

Laurence Rocheleau
Octobre 1991


123456

sable

sable

décembre 2018
L Ma Me J V S D
« sept    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
href="http://fizwizbiz001.centerblog.net">Image du Blog fizwizbiz001.centerblog.net

Merci chers Visiteur, Bienvenue à vous!

Papillon, ce billet doux plié cherche une adresse de fleur.

Auteur:

cleopatra

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

kiss life…

kiss life…

  • Album : Manga
    <b>mangafillle.jpg</b> <br />

Un seul printemps dans l’année…, et dans la vie une seule jeunesse.

Un seul printemps dans l’année…, et dans la vie une seule jeunesse.

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

enfant

enfant

innocence

innocence

Sondage

comment trouvez vous mon blog?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...


Yeah! Let's Go!!! |
lamissdesiles972 |
yazid031 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Chikhaoui Maher
| oO° Pinky-World °Oo
| gague